0
Posté 5 Novembre, 2013 par le ministère de la Culture et des Sports à Nouvelles
 
 

Formation de la JICA pour planifier des projets de développement régional

JICA09123

Sous-ministre de la Culture et du patrimoine culturel et Représentant résident de la JICA au Guatemala, délivrer des diplômes groupe al des boursiers. Ils sont accompagnés par le Dr. Nakamura, de l'Université de Kanazawa.

Aujourd'hui, les participants de la "conservation et l'utilisation des sites archéologiques mayas que des ressources régionales", dont quatre Guatémaltèques, deux Honduras et deux Salvadoriens, sont la présentation du plan d'action, avec l'engagement d'exécuter et de contribuer au développement et à la durabilité des communautés à proximité d'un site archéologique dans le parc national de Tikal.

Après 4 semaines, Coopération internationale Agence JICA Japon- dans le cadre de l'aide publique au développement du gouvernement du Japon, terminé ce premier cours, à laquelle quatre archéologues qui travaillent dans le ministère de la Culture et des Sports impliqués, suivi ont mis en place le Centre pour la conservation et la recherche de Tikal CCIT Année 2013.

Il s'agit d'un engagement du Japon pour former les gens à la conservation archéologique. Autre que celui, Il s'agit d'un projet archéologique avec l'Université de Kanazawa. Ellos vont former dans le patrimoine culturel, axé sur l'archéologie, Exprimez-Rosa Maria Chan, Sous-ministre du Patrimoine Culturel et Naturel.

Grâce à l'appui de la JICA et l'approche peuple japonais guatémaltèques avec des moyens d'élargir le développement culturel et le patrimoine d'une civilisation d'une grande importance, car elle renforce la Culture Maya.

La phase finale du cours a eu lieu dans la ville de Flores Peten, qui comprenait une série de visites de sites archéologiques et les communautés près de Tikal: Uaxactún, El Porvenir, Zocotzal et L'Acajou. Cette commande pour échanger des connaissances et des expériences de développement communautaire.

Cuatro arqueólogos guatemaltecos forman parte del  grupo de becarios a Japón en el tema de conservación arqueológica.

Quatre archéologues guatémaltèques sont parmi le groupe des stagiaires au Japon dans le domaine de la conservation archéologique.

Récemment achevé le cours, est au profit des résidents locaux, profitant du patrimoine culturel pour stimuler le développement du tourisme et des ressources régionales, grâce à l'utilisation appropriée des connaissances acquises.

Parmi les sujets abordés au cours étaient: la réparation des sites archéologiques mayas, gestion administrative, le développement du tourisme et la participation des communautés à proximité du site pour l'élaboration d'un plan d'action; sur la base des conditions réelles des pays participants.

2,179& nbsp; vues au total, 4& Nbsp; vues aujourd'hui


Ministère de la Culture et des Sports

 
Département de la communication et de la diffusion culturelle