2
Posté 9 Juillet, 2013 par Stuart Torres à Patrimoine
 
 

Musée national d'archéologie et d'ethnologie


 

• Adresse:
Le Musée national d'archéologie et d'ethnologie est situé sur la 6e rue et la 7e Avenue, Pas de salon. 5 de la Fincha l'Aurora, région 13 dans la ville de Guatemala à 5 minutes de l'aéroport international La Aurora.
• Téléphone:
Fax (502) 2475 4399 – 2475 4406 – 2475 4010
• Tarifa:
Prix
Visitantes nacionales: Q.5.00
Visitantes extranjeros: Q. 60.00
Les enfants de moins 9 ans, acompañados de un adulto, gratuit.
Escuelas e Institutos públicos: Entrée libre
Maestros acompañantes: Q.5.00
• Calendrier:
Abierto: De Martes a Viernes de 9:00 une 16:00 heures. Sábados y domingos de 9:00 une 12:00 et 13:30 une 16:00 heures.
Fermé: Los lunes, 24-25 Décembre. 31 de diciembre y 1 Janvier.
L'accès au Musée, des moyens de transport:
Le musée peut être atteint par la 6e rue venant de Pampelune, par le boulevard Libération, par 7th Avenue en passant par le passage souterrain Tecum Uman. Aussi, par 6 rue venant de l'aéroport international La Aurora. Se cuenta con amplio parque, no hay rampa de acceso para discapacitados o carruajes para niños. Adentro, hay facilidad de desplazamiento.
• Email: munae@itelgua.com
• Web: http://www.munae.gob.gt


Histoire du musée

En 1875 se creó el museo de la Sociedad Económica de Amigos del País, primero al que se le pudo considerar de carácter nacional por corresponder a la época independiente, ouvert sur 7 Janvier 1866 con la presencia de funcionarios de gobierno y representantes de la iglesia. (Luján L. y S Mérida, 1955). El museo funcionó en la entrada principal del edificio de la Sociedad Económica de Amigos del País hasta 1881, cuando ésta fue suprimida por decreto gubernativo, sus colecciones pasaron a formar parte del Museo de Historia Natural de la Universidad de San Carlos (Lujan Muñoz, L, 1971). Para ese entonces el museo era de índole general e incluyó no sólo objetos arqueológicos y etnológicos, sino también mineralogía y otros. En 1871, el gobierno emitió un decreto para la creación de un museo nacional, siendo éste realmente el principio del Museo Nacional de Guatemala que funcionó hasta los años de 1917-1918, cuando lo destruyó un terremoto. La emisión de un decreto con fecha de 14 Juillet 1922 le dio forma legal. Este decreto amplió las actividades del museo y por su medio se oficializaron las áreas correspondientes a la arqueología, la linguistica y arte antiguo (Rubin de la Bordolla, D.F. y H. Cerezo D. 1953).

En ese momento se hizo conciencia de su necesidad en el país y como consecuencia, dans 1931 tuvo su origen el actual Museo nacional de Arqueología y Etnología ubicado en la antigua iglesia de El Calvario, en la ciudad capital (Luján Muñoz, L. 1971). El Museo nacional se trasladó al Parque la Aurora y se inauguró en el salón principal en junio de 1931. Entre sus colecciones se encontraban diversos objetos arqueológicos provenientes de varios sitios del país, algunos de ellos producto de excavaciones controladas realizadas por proyectos extranjeros.

Debido a problemas de remodelación del salón donde estaban ubicadas las instalaciones, dans 1947 se trasladó al lugar que actualmente ocupa en el Edificio No 5, Finca la Aurora, région 13. Las instalaciones fueron arregladas, y se abrió al público en septiembre de 1948.

En 1937 se inició la formación de la valiosa colección etnológica con las primeras donaciones que hicieron jefaturas e intendencias Municipales y Departamentales y por compras que realizó el museo. Funcionó con varias salas de exhibición hasta 1972, cuando fue necesario cerrarlo al público debido a problemas estructurales del edificio, el cual se reforzó y acondicionó para darle seguridad. Se aprovechó para remodelar su interior y realizar un montaje museográfico que presentara mejor las exhibiciones. Se reabrió al público en 1977, aunque el montaje total se concluyó hasta 1980. Con el terremoto del 4 de febrero se 1976 las colecciones de arqueología y etnología no sufrieron daños.

En 2001 se impulsa una nueva reestructuración del museo, impulsada por la dirección del museo y un grupo de profesionales de diversas disciplinas, en ésta se incluyen proyectos como la habilitación de la Biblioteca, la Fototeca y la Videoteca del museo y las áreas de educación, la relación con la comunidad, la administración, las instalaciones y la museología (préservation, restauration, inscription).

Esta remodelación concluye en 2007 con la creación del registro de buena parte de la colección y la creación de la sala de clásicos, donde se exhiben los objetos arqueológicos más representativos del Museo, así como una muestra de textiles contemporáneos

 

Expositions permanentes et temporaires

L'exposition permanente du Musée national d'archéologie et d'ethnologie est divisé en 10 principales salles. Il commence par la salle d'introduction qui présente le peuplement de l'Amérique, emplacement de la zone plan de la Méso-Amérique, chambre et Instruments, alors trouver des chambres préclassique, Période classique, qui comprend les jades vivant, Salle du site archéologique de Tikal, monuments de la région; la salle peíodo postclassique, pour mettre fin à la salle ethnologique.

L'exposition archéologique illustre le développement de la culture Maya organisé dans leurs périodes, Préclassique (2,000une. c. al 250d.c.), Classique (250 aller 900d. c.) y Postclásico (900 à 1450 de. c.).Au début du préclassique, subsistance est basée sur la chasse, la collecte et l'agriculture naissante. Finalement, ils sont venus à développer des systèmes d'irrigation complexes, qui produit des réserves de nourriture et de soutien à une population entière.

Vers la fin, avait émergé les bases pour le développement d'une grande civilisation, qui avait très développé centres urbains, et commerciales et culturelles renforcement des relations avec des cultures lointaines.

Les événements culturels les plus importants de cette période sont, l'apparition de vers de poterie 1,500-1,200 une. c. et le développement de la pyramide. Certains sites importants ont été: Kaminaljuyú à Guatemala City, Uaxactún et El Mirador dans le Peten et El Baul sur la côte sud.

Au cours de la période classique qui a formé de nouveaux systèmes politiques ont été élaborées états, qui rivalisaient pour le pouvoir. Les territoires sont bien définis et ont été gérés par une autorité hiérarchique centralisée. Exigence progressive pour augmenter leur prestige et leur dynamisme d'une société en croissance constante, conduit au développement de la science et des arts, l'expansion du commerce interrégional, propagande politique et les alliances entre les dynasties.

L'apogée de la culture qui se manifeste par l'apparition de sa céramique multicolore, pour une utilisation dans l'architecture de la voûte Maya, avec le culte de l'autel et stèle et le style des textes hiéroglyphiques qui ont enregistré les événements marquants et les dates du calendrier. Certains des principaux sites de cette période sont: Tikal déclarés patrimoine mondial, Blue River, Orange dans le Petén et Takalik Abaj à Retalhuleu.

Le postclassique a été caractérisée par le pouvoir militaire qui a prévalu au cours religieux, obligeant les habitants à se déplacer vers des endroits inaccessibles ou paroi, pour sauvegarder. Il y avait d'importantes migrations des hautes terres du Guatemala Peten et Yucatan, et du Mexique à la côte et les hautes terres. Avec l'arrivée des Toltèques Pipil et l'utilisation de plomb Tohil et bien d'orange poterie a été constituée, et le goût de l'or et la polyvalence de cuivre.

Aussi, migration conduit à la formation de nouveaux groupes culturels comme le cakchiquel, quichés, tzutuhiles, Mames, pokomames, kekchíes, pokomchíes, Chortis, pipiles y Xincas, conduisant à une nouvelle organisation sociale.

L'expansion territoriale était à son apogée, de sorte que chaque groupe étendu leurs terres à la côte sud, où ils s'approvisionnaient sur le cacao, sel et d'autres produits de la mer. Ces royaumes se sont battus pour la suprématie jusqu'à l'arrivée des conquistadors et formé le spectre multiculturel qui a atteint ce. Certains des principaux sites de cette période sont: Tayasal en Petén y Gumarcaah, Iximché et Zaculeu dans les hautes terres du Guatemala.

Au début de la période coloniale, au XVIe siècle, communautés autochtones disséminés dans le paysage du Guatemala ont été réorganisés en villes nouvelles, qui à travers les siècles des caractéristiques acquises.

L'essence de l'ancienne civilisation maya persiste au présent, manifesté dans la vision du monde, Langues mayas, traditions, douane et de la permanence des techniques anciennes, arts et métiers. La tradition orale et la pratique quotidienne, canaux transmettent la culture, qui évolue dynamiquement avec les besoins des nouvelles générations.

Le multiculturalisme de la nation guatémaltèque est basé sur l'ancien héritage préhispanique et que de ces personnes d'origine européenne et africaine, qui à part présente une histoire commune de 500 ans. Xincas, Garífunas, ladinos y 21 Les Mayas, l'identité et l'unité nationale sur la base.

Collections

Le Musée national d'archéologie et d'ethnologie protège l'une des plus grandes collections d'objets précolombiens de la Méso-Amérique. Cette collection se compose de 20, 000 pièces environ, entre les navires, encensoirs, navires, stèles, Ornements, notamment, ce qui rend plus facile de montrer la séquence historique de l'époque préhispanique dans les différentes régions du pays, dans préclassique, Classique et postclassique.

Aussi, ceci est complété par une riche collection de textiles du XXe siècle sur 4,000 parties de différents villages, municipalités et les ministères. Aussi, il possède une collection d'objets et de photographies du XXe siècle ethnographiques et avec les boîtes originales et Manuel Tejeda Proskouriakoff Tatiana Fonseca.

arqueologiayetnologia2

 

zone de diffusion ou de projection ou l'éducation muséologique: Le Musée national d'archéologie et d'ethnologie fournit des services de guidage pour les élèves du primaire, de base et diversifié. Ceux-ci sont complétés par du matériel pédagogique comprenant des fiches de travail pour examiner les sujets abordés dans l'affichage permanent.

Les services sont là dans le musée: Il dispose d'une bibliothèque contenant un domaine de recherche à tous les visiteurs nationaux et étrangers. Il dispose également d'un magasin appelé "Le Chayal", géré par la Fondation G&T Continental, où les produits artisanaux et les publications qui font référence au Musée sont vendus.

30,362& nbsp; vues au total, 52& Nbsp; vues aujourd'hui


Stuart Torres