0
Posté 20 Février, 2014 par-Ministère de la Culture et des Sports à Nouvelles
 
 

Renouveler l'accord de coopération en archéologie

Las dirigentes de las instituciones ratificando el convenio.

Les dirigeants des institutions de la ratification de la Convention.

Le ministère de la Culture et des Sports, par la Direction générale du patrimoine culturel et naturel et le Centre d'études mexicaines et méso-américain CEMCA, ont eu lieu hier 19 Février, 60 années de coopération ex-guatémaltèques sciences sociales et de l'archéologie, avec le renouvellement de l'accord de coopération mutuelle, une étape importante pour la relation français-guatémaltèque à niveau scientifique.

La signature a eu lieu en ABAJ Chuwa Nima ', anciennement connu sous le nom Mixco Viejo, le premier site archéologique où a commencé la collaboration internationale fructueuse et scientifique, en présence de Rosa Maria Chan, Sous-ministre du Patrimoine Culturel et Naturel, Oscar Mora, Directeur général du Patrimoine culturel et naturel, Philippe Franc, Ambassadeur français au Guatemala et Delphine Mercier et Mélanie Forné, administration de CEMCA.

Fond

Les premières fouilles archéologiques ex-guatémaltèque engagées dans l'année 1954 un Chuwa Nima 'Abaj. El Doctor Henri Lehmann, archéologue de la Mission archéologique française au Guatemala, il a mené des recherches pendant quatre ans, six mois par an- se terminant par la restauration de nombreuses structures préhispaniques encore être vu aujourd'hui dans le parc archéologique.

La Mission archéologique française au Guatemala conduit, Plusieurs années plus tard, la création du Centre d'études mexicaines et d'Amérique centrale (CEMCA), dans le cadre du ministère des Affaires étrangères du gouvernement français et le Centre national français de la recherche, il a étendu ses activités aux sciences sociales en général.

Spécialistes français part et collaborer avec leurs homologues guatémaltèques et centrale, à la fois l'archéologie et la sociologie, anthropologie, histoire, la science politique géographie.

Après le travail sur ABAJ Chuwa Nima ', chercheurs de la Mission archéologique française au Guatemala et des projets archéologiques menées CEMCA, historique et anthropologique, mais aussi dans la région Ixil (Nebaj), dans Quiché (San Andrés Sajcabajá), et à Rabinal, La lagunita, au fil des ans 70 y des années 80, contribuant ainsi à l'avancement des connaissances anthropologiques et préhispanique Highland Guatemala.

Le conflit armé dans les années 80 il est difficile de réaliser des projets de recherche, et devait 1999 recommencer les fouilles archéologiques françaises, cette fois dans le nord du Petén, dans Joyanca, Zapote Bobal (Liberty Township) et actuellement Naachtun, extrémité nord du Petén.

La Culture, moteur de développement!

2,797& nbsp; vues au total, 2& Nbsp; vues aujourd'hui


-Ministère de la Culture et des Sports