0
Posté 30 Décembre, 2013 par-Ministère de la Culture et des Sports à Nouvelles
 
 

«La culture génère des revenus et de l'emploi sous toutes ses formes"

cultura genera empleo
cultura genera empleo

Le ministère de la Culture et des Sports a pour principal objectif de renforcer et de promouvoir l'identité guatémaltèque et la culture de la paix dans le contexte de la diversité, et la promotion du dialogue interculturel, en protégeant, promouvoir et diffuser les valeurs et les expressions des personnes qui composent la nation. A cet égard,, responsable de ce portefeuille, Carlos Batzin, part la façon dont ils ont été les deux premières années de sa gestion du portefeuille en question.

Quelles ont été les réalisations de ses deux premières années en charge du portefeuille de la Culture et des Sports?

Le ministère a entrepris une démarche de travail, qui se manifeste par le renforcement des programmes qui sont importantes pour le pays, en particulier pour le développement économique, politique, social et culturel.

Notre proposition a été particulièrement orientée vers tonification d'une société multiculturelle, et que de toute façon notre travail est en coordination avec le 3 pactes de l'administration centrale. Cela a, on peut citer des actions spécifiques dans le Pacte patrimonial, où le chèque a augmenté de manière significative les touristes nationaux et étrangers à des sites archéologiques du pays. Cela se manifeste par, avec le même revenu, la restauration de ces lieux est 40 pour cent supérieure à celle enregistrée dans le précédent gouvernement.

Cela a non seulement été bénéfique pour les parcs, mais aussi pour les connaissances des élèves, les dirigeants communautaires et les autorités locales, et les corporations municipales, à laquelle il leur a donné une visite de ces parcs des directives spécifiques. Cela a généré, entre autres choses, la recherche par des étudiants ou des programmes connaissance de notre culture.

Quels progrès là-bas sur le sujet de l'art?

Notre principale réalisation a été la réglementation des contrats de travail pour les enseignants, qui, un 80 pour cent, elles sont devenues des lignes permanentes. Nous avons commencé saisons populaire avec l'Orchestre symphonique, Cela nous a permis d'atteindre la plupart des pays. Pour ne citer que quelques lieux, ont porté le Petén, Chimaltenango, Quetzaltenango, Suchitepéquez, Huehuetenango et Solola.

Les autres expressions artistiques, Ballet comme le Guatemala, Folk et concert Marimba, connaissances sont en contact avec la population et. Actuellement en production sont les auteurs nationaux disques, pistes de marimba de peu connu.
A également augmenté le nombre de bénéficiaires dans les écoles d'art, un 20 pour cent. Maintenant, nous 10 mille étudiants dans les, dans les différentes branches. Ceci est significatif, ils ont trouvé des valeurs qui pourraient sortir le nom du Guatemala dans les différentes activités à l'étranger, que nous voulons renforcer un programme de bourses d'études l'année prochaine.

Dans l'aspect du développement de cultures, comment ont avancé?

Nous avons identifié un certain nombre de relations culturelles, qui sont faits pour renforcer. Met 3 titres du patrimoine immatériel de l'humanité par l'Unesco, y compris la nourriture inclus, culture garifuna et danse, qui aura une contribution significative du Ministère dans le prochain 2 ans, pour renforcer. Sur le thème de la danse, A'Patch a été décerné ce titre dans le monde entier. Ces réalisations nous permettent d'identifier des expressions plus significatives pour l'identité guatémaltèque. Pour le Popol Vuh, Nous étions responsables de l'éducation en tant que patrimoine national. La première étape est de trouver l'Unesco reconnaît comme patrimoine immatériel de l'humanité.

Comment la culture participe au développement économique?

Culture ne vient pas seulement dans certains secteurs. Nous devons inculquer toutes les expressions artistiques et culturelles qui ont, et maintenant ils dominent comme la nouvelle technologie, nouvelles créations des industries culturelles, qui sont devenues un travail de communautés de 4 Peuples mayas, ladino, xinca et Garifuna-, et que d'une certaine façon sont un moyen de subsistance pour eux, mais n'ont pas été pris en charge dans leur distribution, dans leur dignité ou le lancement du microcrédit pour le marketing.

Par conséquent, nous exhortons le programme crée et recrée, consistant à l'organisation de festivals et espaces culturels, où la préparation et l'organisation est assurée, l'assistance technique et l'espace physique pour les affaires dans le domaine. Il a vendu en une journée que réalisé précédemment dans 6 mois, que les producteurs.

SOURCE: www.dca.gob.gt

10,329& nbsp; vues au total, 4& Nbsp; vues aujourd'hui


-Ministère de la Culture et des Sports